Histoire de l'IDPSP

L'Institut du droit public et de la science politique est le fruit de la fusion intervenue en 2011 entre le Laboratoire d'étude du droit public (LEDP) et le Centre d'études et de recherches autour de la démocratie (CERAD).

Place de Rennes
  1. Laboratoire d'étude du droit public - LEDP
  2. Centre d'étude et de recherche autour de la démocratie - CERAD
  3. Institut du droit public et de la science politique

Laboratoire d'étude du droit public - LEDP

C'est à la fin des années 60 que le Laboratoire du Droit de la Santé Publique et des Collectivités Locales (LSPCL) a été créé par le professeur Jacques Moreau qui en a assuré la direction jusqu'en 1983, date de son élection à l'Université Paris II.

Le professeur Didier Truchet qui a pris sa suite est à l'origine du rapprochement de la Faculté de droit avec l'ex ENSP (Ecole Nationale de la Santé Publique). Sous son impulsion, il est devenu en 1989, Laboratoire d'étude du Droit Public (LEDP).Cette nouvelle appellation lui permettait d'embrasser tous les contours du droit public et plus seulement les spécialités fondatrices de l'équipe créée dans les années 1970. Le LEDP est ainsi devenu une EA rassemblant des chercheurs qualifiés dans toutes les disciplines du droit public, droit public interne et droit public international, droit constitutionnel et vie politique, droit administratif et science administrative, droit budgétaire et fiscal, sans oublier les spécialités d'origine.

Après le départ du professeur Truchet pour l'Université Paris II, le LEDP a été dirigé successivement par les professeurs Guillaume Drago (1990-1992), Francis Chauvin (1992-1994), Marie-Laure Moquet-Anger (1995-2006), Jacques Petit (2007), Ludovic Ayrault (2007-2011) et le professeur Jean-Eric Gicquel (depuis 2012).

Centre d'étude et de recherche autour de la démocratie - CERAD

Le CERAD (Centre d'étude et de recherche autour de la démocratie) est né en 1996 à l'initiative des professeurs Jean Baudouin et Philippe Portier à la suite d'une scission intervenue au sein d'un autre laboratoire de science poltique dont ils ne partageaient plus les options et les méthodes. Il est administré par son Directeur, le professeur Jean Baudouin et un Directeur-adjoint, le professeur Frédéric Lambert qui a remplacé le professeur Philippe Portier après son départ à l'EPHE.

Depuis 1996, le CERAD a connu une croissance significative ; tout en ayant pour épicentre la Faculté de droit et de science politique de Rennes, il a attiré  de nombreux doctorants (certains se dirigeant avec succès vers les concours de la maîtrise de conférences et de l'agrégation de science politique), ainsi qu'un nombre important de professeurs et maîtres de conférences à titre de "membres associés, c'est-à-dire rattachés à d'autres universités.

Reconnue "Equipe d'accueil", Le CERAD s'est structuré historiquement autour de deux axes centraux :

  • Théorie et pratique des régimes démocratiques, axe animé par le professeur Jean Baudouin (théorie politique, mutations de l'espace public et des formes d'engagement citoyen dans les démocraties contemporaines) ;
  • Sociologie du religieux et laïcité, animé par le professeur Philippe Portier puis par le professeur Frédéric Lambert (modes de recomposition des croyances au sein des sociétés de plus en plus sécularisées).

Institut du droit public et de la science politique

En 2011, les membres du LEDP et ceux du CERAD ont décidé la fusion des deux équipes devenant l'Institut du droit public et de la science politique.

Plusieurs raisons, scientifiques, pédagogiques et d'ordre matériel, ont milité pour un tel rapprochement.

  • Proximité scientifique : Le droit public et la science politique connaissent une complémentarité évidente partant du constat que l'un des champs d'étude de la science politique concernant la pratique et l'interprétation des règles juridiques par les acteurs politiques. Le CERAD a toujours prôné une approche pluraliste de la science politique qui l'a conduit non seulement à associer les problématiques philosophiques et sociologiques mais aussi à s'intéresser aux questions institutionnelles. Mais plus que les liens existants entre droit public et science politique, ce sont les thématiques développées ou en cours d'émergence, au sein des deux structures qui fondent la fusion entre les deux laboratoires.
  • Proximité pédagogique : Les enseignants-chercheurs et doctorants sont regroupés au sein de la même section 02-04 au sein de la Faculté de droit et de science politique de l'Université de Rennes. Des cours de droit public sont assurés par des enseignants de science politique. Des doctorants inscrits en science politique assurent des travaux en droit public et développent des recherches en ces domaines pour compléter leur dossier en vue de l'intégration dans l'enseignement supérieur. Dans le même temps des cours proposés aux étudiants inscrits en science politique sont assurés par les enseignants de droit publics.
  • Proximité d'ordre matériel : Le Centre de documentation du LEDP accueille non seulement le fonds documentaire du CERAD mais héberge aussi les doctorants inscrits en science politique qui en expriment le souhait.

Par délibérations respectives de leur assemblée générale, les membres du Laboratoire d’étude du droit public (UPRES EA-2237) et du Centre d’étude et de recherche autour de la démocratie (UPRES EA-2238) ont décidé de s’inscrire dans un processus visant la formation d’une unique structure de recherche dont la première réunion conjointe a eu lieu le 8 juin 2010 (UPRES EA 4640)
Cette assemblée générale extraordinaire commune aux deux équipes d’accueil a été l’occasion de confirmer la volonté des membres de mener à bien cette fusion en retenant une thématique générale commune : celle de la performance, et ce dans un esprit de respect des identités de chacun.